Logo Tout F1 2016
Gardez les yeux rivés sur la F1
Dernière minute
A l'issue de la course italienne, les commissaires se sont entretenus avec les deux pilotes Max Verstappen et Lewis Hamilton.  Tous les deux ont été impliqué...
A l'issue de la course italienne, les commissaires se sont entretenus avec les deux pilotes Max Verstappen et Lewis Hamilton.  Tous les deux ont été impliqué...
Que de rebondissements au Grand Prix d'Italie sur le circuit de Monza. Pourtant en pole position, Max Verstappen ne parvient pas à garder l'avantage au...
Le Grand Prix de Grande-Bretagne a été très mouvementé. Au départ, les deux rivaux, Max Verstappen et Lewis Hamilton ont été très agressifs et inévitablement,...

F1 2015 Direct Live

GP GRANDE-BRETAGNE - Qualif

Nouveau format ce week-end à Silverstone ! Les qualifications ont lieu à 19h !
FRANCE • Dimanche 20 juin 2021 • Suivez en direct le GP grâce à notre correspondant sur place !
Essais libres 1
Essais libres 2
Essais libres 3
Qualification
Course
16:05
Suivent ensuite Perez, Bottas, Sainz, Norris, Alonso, Leclerc, Ricciardo et Gasly. Le français n’a pas encore de chrono.

Leclerc se plaint. Il souffre avec les pneus avant de sa voiture.
16:03
Verstappen signe un bon chrono 1:30.325. Hamilton est deuxième !
15:59
Début de la Q3. Les pilotes s'élancent. Alonso a chaussé les mediums, Ricciardo également, Sainz, Gasly, Norris et Leclerc sont en tendres. 
15:53
Ocon est éliminé alors qu'Alonso passe. Vettel s'excuse. Il n' a pas été en mesure d'entrer en Q3. 
15:53
Les deux Mercedes se mettent en avant. Bottas devant Hamilton pour 53 millièmes. 

15:44
Il devance Perez pour 12 millièmes ! Autant dire que cette séance est très serrée. 
15:43
Hamilton réalise le meilleur temps
15:43
Perez est devant Verstappen et Sainz
15:39
Russell est le seul à être en soft
15:37
Les gommes Mediums sont à l'honneur pour le moment
15:29
L'allemand a tapé le mur. 
15:28
Drapeau rouge à nouveau. Schumacher était 14e. 
15:26
deuxième tentative pour les pilotes. Verstappen est en tête de la Q1 devant Hamilton et Perez. 
15:19
Le chrono de Gasly est bon mais la hierarchie reprend ses droits avec Verstappen en tête devant Perez, Bottas et Hamilton
15:14
Les pilotes reprennent la piste. 13 minutes dans cette séance
15:10
L'aileron arrière de l'Alpha Tauri est bien endommagé
15:08
C'est Tsunoda qui a fait une sortie de piste 

15:08
Le drapeau rouge est en piste sur le circuit français
15:08
?
16:32
Verstappen l'emporte en France devant Verstappen et Hamilton
16:28
Verstappen est passé ! 
16:26
Moins d'une seconde entre les deux ! 
16:25
Trois tours. Hamilton détient moins de 2 secondes sur Verstappen. 
16:20
Les pneus de Bottas sont finis. 
16:15
Il reste 10 tours. La victoire est à la portée des mains de Verstappen.
16:11
La fin de course va être compliquée pour Mercedes. 
16:02
Verstappen est à l'attaque
15:56
Arrêt pour Verstappen ! 
15:55
Norris ne s'arrête plus. Il passe aussi Sainz. 
15:52
Norris continue et passe Leclerc !
15:52
Magnifique dépassement de Norris sur Gasly.
15:51
TOP 10  Verstappen – Hamilton – Bottas – Perez – Vettel – Stroll – Ricciardo – Ricciardo – Sainz – Leclerc – Gasly
15:43
Perez rentre au stand au tour 25
15:36
TOP 10 Perez – Verstappen – Hamilton – Bottas – Norris – Vettel – Stroll – Ocon – Giovinazzi – Raikkonen
15:35
Hamilton ressort derrière Verstappen ! C'était serré !
15:34
Hamilton au stand à son tour !
15:34
Il ressort devant Bottas
15:33
Verstappen dans les box !
15:32
Sainz et Gasly aussi !
15:32
Bottas entre dans la voie des stands
15:25
Vettel trouve lui aussi l'ouverture sur Alonso et entre dans le top 10
15:24
Sainz se plaint de dégradation
15:21
Norris également
15:21
Ricciardo a trouvé l'ouverture sur Alonso
15:20
Il détient deux secondes d'avance sur Verstappen
15:19
Hamilton se plaint de graining à l'avant
15:10
Petite erreur pour Schumacher qui se retrouve en dernière position
15:04
Bon départ des leaders mais Verstappen part à la faute et perd la tête de la course
14:55
Les pilotes se sont mis en grille. Durant leur tour de mise en grille, Sainz a fait une petite erreur, sans conséquence. Rappelons que ce matin, il a plu, depuis la piste s'est asséchée mais il se peut que les vibreurs soient encore humides. Le ciel est toujours menaçant, même si le soleil a l'air de revenir au dessus du circuit français.

Jeudi 12 avril 2012 19h52 | Sabrina Beaudoin

Dimanche 15 avril : GP de Chine !

Dimanche 15 avril : GP de Chine !


Le F1 Circus sera en Chine pour la troisième manche de la saison. En Malaisie et en Australie, les courses ont été riches en rebondissements et deux pilotes ont su tirer leur épingle du jeu… La roue tourne et tout le monde a sa chance ! Alors qui marquera les esprits et parviendra à remporter l’épreuve en Chine ? Réponse dimanche!











En Malaisie, la course en a surpris plus d’un. Celui qui contre toute attente c’est imposer, c’est Fernando Alonso. Alors que sa monoplace ne lui permettait pas de se battre à la régulière avec ses rivaux, l’espagnol a profité de toutes les opportunités qui se sont offertes à lui pour marquer de gros points précieux. Sous la menace du prodige mexicain Sergio Pérez, le pilote Ferrari a réussi à s’emparer de la victoire… in extremis… Derrière, le seul qui parvient à sauver les meubles sous la pluie battante de Sepang, c’est Lewis Hamilton. Le britannique s’offre la troisième place malgré une pole position époustouflante… Cette année, Red Bull semble un peu plus en difficulté… Sebastian Vettel commet des erreurs et perd les points en Malaisie, il rentre bredouille et en colère… Mais le championnat est long et la course sur le circuit de Shanghai est toujours complexe…





Souvenez-vous



L’année dernière, Lewis Hamilton, auteur d’une course extraordinaire, revient sur Sebastian Vettel et s'offre une victoire impressionnante. Mark Webber se hisse sur le podium alors qu'il était 18e sur la grille. Un Grand Prix fantastique et riche en émotions. Cette année, Lewis Hamilton, le double poleman de la saison 2012 arrivera-t-il à réitérer l’exploit de l’an passé et transformé l’essai avec une première victoire cette saison ?!



Petit point sur le tracé



La Chine va recevoir la Formule 1 en début de saison encore une fois… Comme l’an passé, Shanghai n'offrira pas son circuit au pilote en octobre mais bel et bien en avril ! Le Grand Prix de Chine se déroule sur le circuit international de Shanghai en République populaire de Chine depuis 2004. Le circuit fut construit et provisoirement ajouté au calendrier 1999 mais la piste ne répondait pas aux normes de la FIA et a été retiré. En 2002, la FOM et le circuit signent un contrat de 7 ans. Le circuit international de Shanghai est un tracé exigeant. La piste est longue de 5.451 Km. Elle est difficile car possède de longues lignes droites parsemées de gros freinage. Il y a quelques courbes à haute vitesse légèrement relevée. L’enchaînement de différentes courbes à l’aveugle rend encore plus compliqué le tour parfait et la concentration sera de mise surtout si le temps est médiocre. Les pilotes auront besoin de beaucoup d’appuis aérodynamiques et en sacrifieront la vitesse. A noter que le circuit a subi quelques modifications et a dû être de nouveau homologué par la FIA.



Deux virages en particulier sortent du lot, lors desquels les pneus font une réelle différence : la clé pour en tirer le meilleur parti est de comprendre correctement comment se comportent les deux différents composés. Pour commencer, le premier virage. Il s’agit d’un droit qui semble ne jamais cesser lorsque vous l’abordez, et dont le radius se rétrécit de plus en plus, jusqu’au moment où l’on a parcouru un tour complet sur soi. Les pneus y travaillent réellement dur pour maintenir la trajectoire idéale. L’autre virage-clé est le Turn 13. Un long virage à droite juste avant la principale ligne droite. C’est un virage rapide, légèrement incliné, où les pneus reçoivent des charges de plus en plus fortes au fur et à mesure que l’on accélère vers la ligne droite et la zone d’activation du DRS. Y avoir une bonne traction est vital, particulièrement en qualifications, afin d’avoir le plus de vitesse de pointe possible en ligne droite, ce qui est crucial pour le temps autour.



Pirelli apportera la même combinaison de pneus que celle désignée pour l’Australie, avec le P Zero Blanc medium et le P Zero Jaune tendre, cette fois pour un challenge différent. Le tracé en Chine est encore plus demandeur que l’Albert Park, avec une zone de freinage à la fin de la ligne droite principale requérant un relâchement de 320 km/h à 68 km/h en moins de 130 mètres, soit une décélération de 6G. Il s’agit de la plus importante subie par les pneus de toute la saison. Les forces latérales exercées sur les pneus dans la rapide section intermédiaire du tour sont équivalentes à 3G. Les freinages importants sont une caractéristique en Chine, plaçant plus de contraintes sur le train avant que le train arrière. Les pneus avant travaillent également dur dans le virage 1, qui représente presque un cercle complet, les monoplaces ne comptant que sur le grip mécanique, et non le grip aérodynamique. Lewis Hamilton est le seul double vainqueur du Grand Prix de Chine. Le tracé a connu un vainqueur différent lors de chaque évènement en dehors de cela depuis son introduction au calendrier, en 2004. L’an dernier, Sebastian Vettel avait établi le meilleur temps sur le Circuit International de Shanghai en qualifications en 1m33.706s, avec P Zero Yellow tendre 2011.

Source : Pirelli



Plus longue ligne droite de la saison, la portion reliant les virages 13 et 14 mesure 1 300 mètres. Le RS27 y reste à pleine charge pendant près de 18 secondes. En ajoutant la ligne droite des stands (700 mètres) et les autres phases d’accélération, le RS27 est à pleine charge sur 53% du tour, soit environ 50 secondes pour une boucle de 1’33’’. Selon ce temps passé à pleine charge, l’étagement de la boîte de vitesses doit être calculé pour donner suffisamment d’accélération sans compromettre la vitesse de pointe. Une boîte courte favorise l’accélération, mais un rapport final plus long permet de gagner en vitesse de pointe. Les ingénieurs recherchent donc les meilleurs compromis, tant sur la monoplace que sur le moteur, pour optimiser la performance globale en qualification et en course. L’endroit le plus lent du circuit se situe entre les virages 1 et 4, lorsque l’angle se referme avant une courte ligne droite. Profiter d’un maximum de souplesse dans cette portion peut grandement améliorer le temps au tour. La règlementation 2012 interdisant les échappements soufflés, la perte d’appui sur le train arrière donne une place prépondérante à la motricité. Pour aider le pilote à sortir des virages lents, il faut un maximum de couple. Trop de patinage peut coûter du temps et accentuer l’usure des pneumatiques. Les deux premiers secteurs sont composés d’un mélange d’épingles serrées et de virages à rayon constant. Les fréquents changements de direction imposent une cartographie optimisée afin de donner un maximum de réactivité au moteur. A l’opposé de l’enchaînement complexe regroupant les virages 1 à 4, la longue courbe enchaînant les virages 12 et 13 conditionne la longue ligne droite. Prévue pour le week-end, la pluie est une variable supplémentaire à prendre dans la préparation dans la mesure où les conditions humides se traduisent par une diminution de la consommation. Le sens du vent peut également affecter les performances aérodynamiques dans la longue ligne droite. Même si ce paramètre n’influe pas directement sur le fonctionnement du moteur, une monoplace qui roule face au vent mettra davantage de temps à atteindre son régime maxi et consommera plus de carburant. La richesse du mélange et la consommation d’essence sont assez délicats à évaluer. Avec ce Grand Prix placé au début du printemps, les températures sont assez variables. En moyenne, on peut passer d’une dizaine de degrés à un peu plus de 20°C. Des températures basses permettent d’avoir davantage de puissance mais augmentent la consommation. L’an passé, il faisait bien plus froid durant la course que durant les qualifications. Réalisées dès le vendredi soir, la sélection de l’étagement de la boite de vitesses et la stratégie avaient tenu compte de ce paramètre. L’emplacement géographique de la piste propose un autre paramètre inhabituel. Le circuit de Shanghai est situé à côté d’une zone industrielle et de plusieurs usines qui produisent du béton. Une grande concentration de particules de poussière est donc présente dans l’atmosphère. Un filtre à air similaire à celui utilisé en Hongrie pour contrer les particules de sable fin est utilisé en Chine.

Source : Renault Sport F1





Petit point météo









Difficile de prédire le temps qu’il fera en Chine. Enfin, une chose est presque sûre, il devrait pleuvoir. Vendredi semble être la journée la plus chaude et la moins bouleversée par la pluie. Samedi et Dimanche devrait être des journées plutôt fraiches et des averses devraient s’inviter aux festivités.





Pour tout savoir du GP de Chine rendez-vous sur Tout-F1

 



Vendredi 13



Essais libres 1 : 04:00 - 05:30

Essais libres 2 : 08:00 - 09:30



Samedi 14



Essais libres 3 : 05:00 - 06:00

Qualifications : 08:00



Dimanche 15



Course : 09:00



26
Sep

Prochain Grand Prix F1 2021

  RUSSIE
  Sotchi
Départ dans
12
Sep

Dernier Grand Prix F1 2021

  ITALIE
  Monza
 Pôle :
Victoire :
 
 

F1 2021 : Dernières actualités

Dimanche 12 septembre 2021 19h18
Dimanche 12 septembre 2021 19h09
Vendredi 10 septembre 2021 21h57
Dimanche 01 août 2021 17h52
Dimanche 04 juillet 2021 18h08
Dimanche 27 juin 2021 16h27
Samedi 26 juin 2021 16h11
Vendredi 25 juin 2021 11h52
x